Retour

   

 

Prommenade

                          sur le

 

Vieil Armand

 

Une promenade sur les hauteurs du

Vieil Armand pour visiter

les vestiges de la

guerre de 14 - 18

 

 

* Le HARTMANNSWILLERKOPF *

      Un champ de bataille meurtrier     

 

En se promenant sur le massif du Vieil Armand, l'on aperçois les nombreux vestiges de la première guère mondiale qui témoignes de ses années noirs. Ce n'est que fin 1914 que les hostilités commencent, car il fallait conquérir le sommet.

En janvier 1915 les allemands sortent vainqueurs des affrontements. Au printemps de cette même année, les français reconquiert les positions allemandes en quelques heures après une attaque vigoureuse et bien imaginée.

Cependant, les Chasseurs Alpins et les troupes d'infanteries sont épuisés, les soldats allemands n'ont guère de difficulté à reprendre leurs positions, au cours d'une bataille meurtrière, infligeant de sévères pertes au 152ème Régiment d'infanterie.

Au cours de l'été 1915, toutes les positions sont consolidées, des souterrains sont creusés de part en part du sommet.

Le commandement français veut empêcher ces flux et reflux permanents. Une grande attaque est lancée le 21 Décembre 1915. Un déluge de feu et d'acier s'abat sur la montagne, les allemands sont submergés.

Ils organisent une contre attaque dès le lendemain au cours de laquelle, le glorieux 152ème Régiment d'Infanterie est décimé. Chaque régiment revient quasiment à sa position de départ.

Durant 3 années encore, les bombardements et les coups de mains à la grenade vont secouer la montagne. Il n'y aura cependant plus de grande attaque.

Puis, le 11 novembre 1918, les clairons sonnent le cessez - le feu. Les hommes sortent des tranchées, ébahis, le coeur battant d'un fol espoir, en regardant les lignes adverses. Ils se tenaient droits et immobiles. La Paix, enfin.

Texte extrait du guide de l'association des Amis du Hartmannswillerkopf

Photos du Vieil Armand en hivers

le site des Amis du Hartmannswillerkopf

Retour